Éloge de l'Amertume CRÉATION D’UN SPECTACLE MUSICAL ET CHOCOLATÉ

Œuvre pour une pianiste, un chocolatier et une comédienne

Mercredi 4 novembre 2015 au Théâtre du Passage à Neuchâtel 12H

Vendredi 18 décembre 2015 au Théâtre de Crochetan à Monthey - 20H

VICTORIA HARMANDJIEVA

Idée originale, conception et piano

GIAN MANUEL RAU

Mise en scène et lumière

OLIVIER FUCHS

Création gustative et confection de chocolats en direct sur scène

ISABELLE VESSERON

Comédienne, dans le rôle de l’Inconnue

Création mondiale : les 1, 2 et 3 mai 2015 à 20h00

Au Reflet – Théâtre de Vevey – Salle Del Castillo
Grande Place 5 – Vevey - Suisse

Avec les œuvres de :

PROKOFIEV - Sonate n° 7, op. 83
et Suggestions diaboliques op. 4
LIGETI - « Échelle du diable » 
GLUCK et SGAMBATI - Mélodie de l’Orphée 
BARTOK - Danses sur rythmes bulgares

L'amertume ?

L’amertume confère-t-elle une dimension supplémentaire au bonheur ?
Connaître l’amertume, est-ce le chemin fatidique, sans retour, entre les illusions édulcorées du passé et le monde éraillé et graveleux du présent imparfait ? Si ce sentiment est le signe d’une douleur encore vivante dans le tréfonds de l’âmaue humaine, c’est que vie, il y a !

Alors quoi faire de ce goût-là, âcre et tenace en bouche ? Une guerre ? Une statue de sel ? Non.

Un spectacle ! Oui .

Un spectacle de sens, musical et gustatif, quasi gastronomique, où la musique et le cacao exaltent l’amertume. Une création pour et avec tous les sens, où l’on écoute le chocolat, où l’on goûte les textures de nos expériences et racines amères, où l’on transforme une larme échappée en fleur de sel pour ainsi muer l’amertume en délivrance et la doter d’une énergie créative motrice. C’est le chemin que Victoria Harmandjieva propose d’explorer en invitant pour son nouveau projet un artisan chocolatier, Olivier Fuchs, une comédienne, Isabelle Vesseron et un metteur en scène - Gian Manuel Rau.

Venant de mondes différents, mais unis par la passion des sens, tous, ils se retrouvent dans l’espace onirique de ce goût étrange, que l’on ne commence à apprécier qu’à l’âge adulte : l’amertume.

Empruntant un sentier intrigant ponctué par la présence de deux pianos - à musique et à cuisson(1) – les trois protagonistes invitent les spectateurs à mobiliser tous leurs sens pour entendre, goûter, humer et voir un spectacle, né de l’amertume.

IDÉE ORIGINALE, CONCEPTION ET PIANO Victoria Harmandjieva MISE EN SCÈNE ET LUMIÈRE Gian Manuel Rau CRÉATION GUSTATIVE ET CONFECTION DE CHOCOLATS EN DIRECT SUR SCÈNE Olivier Fuchs DANS LE RÔLE DE L'INCONNUE Isabelle Vesseron DIRECTION ARTISTIQUE Victoria Harmandjieva ACCESSOIRES Séverine Blanc DESIGN ET GRAPHISME Yanis Carnal ASSISTANTE PRODUCTION Annick Rossier ADMINISTRATION Sarah Simili COMPTABILITÉ Maria Larsson
(1) Les pianos de cuisson sont des cuisinières de prestige à l’esthétique plutôt rétro et aux multiples options de cuisson. Longtemps apanage des grands chefs, elles entrent désormais dans nos cuisines dont elles deviennent la pièce maîtresse.
PROKOFIEV, LIGETI, BARTÒK POURQUOI CES TROIS COMPOSITEURS ? LA MUSIQUE – CE QU’A VU D’AMER LE VENT DE L’EST

En tant qu’artiste et musicienne, les bouleversements du XXème siècle - guerres mondiales, crises économiques, révolution industrielle et culturelle, vagues d’exil - m’interrogent autant par leur incommensurable impact sur la direction que l’humanité prend aujourd’hui que par leur influence sur la « psyché » de la musique de l’Est et plus précisément sur le parcours et l’œuvre de trois compositeurs : Prokofiev, Ligeti et Bartók.

Comment sont-ils parvenus à créer sous le poids insoutenable des déceptions, des mensonges et des trahisons ? Comment ont-ils « composé » avec le goût de l’époque ? D’où leur est venue l’eau à la bouche ? Quelle en était la source ? Que sont devenues leurs œuvres dans ces pérégrinations douloureuses : un cri de désespoir, un refuge, une perdition ou au contraire un hymne à la vie ?

C’est bien ces questionnements qui m’ont nourrie pour créer ÉLOGE DE L’AMERTUME, une œuvre dans laquelle musique, goût et action sont intimement liés.

VICTORIA HARMANDJIEVA ALTEREGO 21 mars 2014